Courir : est-ce efficace pour lutter contre l’anxiété ?

À vos marques ? Prêts ? Courez ! La vitesse moyenne d’un homme est de 30 km/h, et qu’il s’agisse de sprint, de footing ou d’endurance, l’organisme en ressent toujours les effets.

Si courir, comme il est dit partout, est aussi bon pour la santé, quels sont les bienfaits de cette activité en cas d’anxiété ? La course à pied peut-elle soulager un état anxieux ? Toutes les réponses dans cet article.

Courir: est-ce efficace pour lutter contre l’anxiété ?

Quels sont les effets du sport sur l’anxiété ?

Faire du sport stimule la sécrétion d’endorphines. Ce sont des hormones qui ont la réputation d’être désignées comme les hormones du bonheur. Elles agissent alors sur les idées noires.

En effet, selon certaines études, pratiquer des exercices physiques d’une durée d’au moins 30 minutes par jour serait très efficace pour les personnes anxieuses.

Les activités doivent garder une intensité modérée. Néanmoins, il ne s’agit pas juste de séances ponctuelles. Il faudrait jusqu’à 12 semaines avant de remarquer pleinement les effets du sport sur les sujets anxieux.

Choisir alors une activité sportive qu’on aime est très important car cela fait partie du processus de traitement.

La pratique ne devrait pas se transformer en obligation, sinon, le sujet développerait d’autres sentiments de culpabilité, ou d’incompétence face à la tâche.

La course, un remède efficace contre le stress

Les exercices de cardio-training sont réputés pour réduire les risques des maladies cardio-vasculaires. Ils sont pratiqués avec intensité et stimulent de manière conséquente la sécrétion d’endorphines.

La course fait partie des exercices de cardio. Par son mode d’action, elle permet de réguler le taux de glucose dans le sang et de bénéficier d’un sommeil de meilleure qualité.

Elle permet également la diminution des douleurs, et donne une sensation de plaisir pendant et après sa pratique. La course réduit ainsi le stress et améliore les capacités cardiaques du coureur.

Faire de la course favorise également la croissance et la connexion des neurones.

C’est une thérapie non médicamenteuse qui agit efficacement sur les personnes anxieuses car elle les rend fières de maîtriser et d’accomplir une activité. Cette action est aussi bien psychologique que physique.

La sensation de bien-être va encore plus loin car en courant, le risque de contracter des maladies psychiatriques est réduit.

Le sprint, encore meilleur

Le sprint est un type de cardio qui demande de fractionner les exercices en intensité forte et modérée. Il s’agira alors dans le cas de la course, d’alterner par exemple 45 secondes de course rapide et 30 secondes de marche.

Cette série d’exercices est à répéter 5 à 10 fois selon le niveau du pratiquant.

Le sprint améliore et augmente les fonctions et capacités cardiaques. Ce faisant, il booste le moral et redonne une meilleure estime de soi.

L’anxiété et la dépression étant des maux touchant une grande partie de la population mondiale, la pratique régulière d’un sport est le remède idéal, non médicamenteux qui nous en préserve.

La course est reconnue comme très efficace contre l’anxiété, mais il faut être raisonnable quant à sa pratique. Il est donc recommandé de ne pas en faire au-delà de sa capacité, tout en étant régulier.

Les personnes anxieuses devraient s’adonner à la course, elles n’y trouveraient que des bénéfices, aussi bien sur le plan de la santé que des relations sociales.