Gestion du stress sportif : comment se préparer mentalement ?

Le stress sportif se manifeste généralement lorsque vous souhaitez participer à une compétition sportive. La veille déjà, vous vous posez plein de questions sur vos compétences, mais également sur votre succès.

Ce stress peut entraîner votre échec à tout moment. C’est la raison pour laquelle, il est préférable de se préparer mentalement afin de pouvoir au mieux gérer le stress sportif. Voilà quelques astuces que vous pouvez adopter pour ce faire !

Gestion du stress sportif : comment se préparer mentalement ?

Gestion du stress sportif : faire un rituel ou s’installer dans une routine

Pour rassurer le mental de l’athlète, il est important d’opter pour des rituels et de s’adonner à quelques routines. Cela vous permettra d’intégrer de façon optimale le geste sportif.

En ce qui concerne les rituels, il s’agit de petits gestes que vous pouvez entreprendre pour mobiliser toute votre concentration.

La routine cependant, permet en amont de préparer votre corps à l’entraînement en vue de réussir lors de la compétition.

Se relaxer pour préparer son esprit

Il y a plusieurs disciplines que vous pouvez pratiquer afin de vous relaxer. Que ce soit le mode zen, la sophrologie ou le yoga, le fait de vous relaxer permettra à la fois de détendre l’esprit et le corps.

Ainsi, vous pourrez gérer au mieux le stress en mettant un point d’honneur sur votre respiration et votre tonicité musculaire, et viscérale.

Prendre le temps de respirer

Il y a une pléiade de méthodes qui vous permettront de respirer efficacement.

Par ricochet, vous pouvez contrôler parfaitement votre rythme respiratoire, ce qui vous permettra de limiter au mieux le stress que vous ressentez avant la compétition.

Cela réduira également la quantité d’adrénaline qui envahit votre corps, lorsque la compétition est sur le point de commencer.

Bien sûr, vous devez varier votre respiration en fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre. De façon générale, 2 types de respirations pourront vous aider :

  • la respiration relaxante : elle suppose une expiration 3 fois plus longue que l’inspiration. Il s’agira ici de prendre en compte le volume et le temps,
  • la respiration dynamisante : ici, c’est l’inspiration qui doit être 3 fois plus longue que l’expiration, que ce soit en volume ou en temps.

Il vous reviendra donc d’effectuer la sélection du type de respiration qui conviendra le mieux à votre but. L’essentiel ici, étant de rester concentré pour diminuer l’impact que peut avoir le stress sur le résultat de la compétition.

Se programmer mentalement

La programmation mentale est également l’une des solutions les plus efficaces pour gérer au mieux le stress. Il s’agira ici de prononcer un mot pour garder sa motivation.

Toutefois, il faut que vous le disiez un peu avant la compétition et aussi pendant les phases d’attente. Elle vous permettra ainsi de vous préparer aux différents types de situations positivement.

Néanmoins, vous devez veiller à dédramatiser ce mot. Par ailleurs, il y a trois étapes que vous devez suivre pour vous programmer mentalement. Vous devez donc :

  • définir votre objectif : il peut s’agir par exemple d’améliorer votre chronomètre ou de devenir le meilleur de votre catégorie ;
  • visualiser : cela suppose que vous devez être en train de vous voir pendant l’exécution de votre objectif ;
  • et programmer : vous devez au préalable établir une stratégie infaillible. Cela vous permettra de prévoir ce qui peut arriver face à votre stress.

Ainsi, si vous n’avez pas l’intention de perdre votre concentration, vous devez principalement vous occuper l’esprit. Vous éviterez ainsi toutes les distractions extérieures ou les doutes.


Articles connexes :

Course à pied : comment progresser sans stresser ?

Le stress : facteur de risque de blessures chez le coureur